Comment créer une entreprise de serrurerie ?

Publié le : 11 juillet 20184 mins de lecture

Le serrurier ne se contente pas d’intervenir dans la réparation de serrure ou l’ouverture de porte claquée. Cet artisan exerce un métier encadré dont le salaire varie en fonction de plusieurs critères. Le montant des salaires dépend de la nature de l’ouvrage à exécuter, la ville où il exerce ainsi que son statut. Découvrons à travers cet article les différentes étapes à respecter pour créer une entreprise de serrurerie-métallier.

Comment créer une entreprise de serrurerie ?

La création d’une entreprise de serrurerie débute par l’obtention d’un diplôme ou une certification reconnue par l’État. Ceux qui ne peuvent pas l’obtenir disposent d’une autre alternative, celle de pouvoir justifier d’une expérience d’au moins 3 ans. L’entrepreneur doit également participer au Stage de Préparation à l’Installation (SPI), il s’agit de l’exercice d’un métier artisanal. Le stage doit être dispensé auprès d’une Chambre des Métiers (CM).

Enfin, pour créer une entreprise de serrurerie, il faudra effectuer l’immatriculation de l’entreprise au Centre de Formalités des Entreprises ou CFE de la Chambre des Métiers. En moyenne, le tarif horaire d’un serrurier dépend de l’opération effectuée, le degré d’urgence, la durée de l’intervention ainsi que la ville où il exerce. Le bon profil pour exercer en tant que serrurier-métallier est celui de maîtriser le métal ainsi que les systèmes de fermeture.

Les statuts juridiques pour devenir serrurier indépendant

Le serrurier est un métier appartenant au secteur de l’artisanat. Les personnes qui souhaitent créer une entreprise de serrurerie ont le choix parmi une grande diversité de statut juridique. Ainsi, pour créer une entreprise de serrurerie-métallier à son compte on peut choisir comme statut le régime auto entrepreneur accordé aux micro-entreprises. Ce statut très souple convient à un artisan serrurier débutant.

Le statut juridique bénéficie d’une démarche simplifiée concernant la déclaration de la société. De plus, en tant que régime auto-entrepreneur, les artisans ont droit à des régimes fiscaux et sociaux avantageux, le chiffre d’affaires est plafonné et la responsabilité du dirigeant n’a pas de limite puisqu’il doit ouvrir un compte en banque séparé du compte personnel de l’entrepreneur. Il existe également d’autre statut juridique celui de l’entreprise individuelle à responsabilité limitée. (EIRL), l’EURL et le SASU.

Détails sur la réglementation du métier de serrurier-métallier

Pour ouvrir une entreprise de serrurerie, il existe quelques principaux aspects de la réglementation à respecter. En plus des réglementations relatives au devis, factures et respect des normes de sécurité, un serrurier doit souscrire une assurance décennale. Surnommée également garantie décennale, l’assurance décennale est un contrat permettant de couvrir pendant 10 ans à partir de la réception des travaux les vices de construction qui peuvent affecter un bâtiment. Notons que cette assurance est obligatoire pour les serruriers-métalliers ou serruriers-dépanneurs.

Plan du site